Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 11:36
OBJETS FLOTTANTS, un solo show de MAI TABAKIAN au Centre d'art 3 CHA, en Bretagne, à Chateaugiron

J'aurai la grande joie d'accompagner bientôt Mai Tabakian au vernissage de son Solo Show de folie, au Centre d'Art les 3 CHA, à Chateaugiron, en Bretagne!

A l'occasion de cette évènement exceptionnel, j'ai eu le plaisir de rédiger les textes de l'exposition.

« Objets flottants » est la première exposition monographique d'envergure de l'artiste franco-vietnamienne Mai Tabakian. Sa proposition, dans le déploiement de quatre œuvres monumentales, parfois suspendues, évoque d'emblée cette question du flottement, dans l'espace et dans la métaphore, et offre, dans une sorte de parcours initiatique, une réflexion à la fois ludique et profonde sur la recherche de l'équilibre, d'un point d'équilibre, nécessaire mais mouvant et fragile.

 

Le titre de l'exposition lui a été inspiré par la notion d' « objet flottant » utilisé dans les thérapies systémiques - forme de thérapie tenant compte non seulement de l'individu mais aussi de son environnement comme « système », réseau, rhizome - dans lesquelles des objets (et notamment le blason, le jeu de l'oie) prennent forme symbolique pour dire quelque chose d'une histoire, personnelle, familiale, sociale. L'objet flottant est donc, dans la thérapie comme dans l'art, un « espace intermédiaire », entre soi et soi-même, le réel et le fantasme - qu'il soit de l'ordre du désir ou de l'effroi - un espace des possibles.

 

Flottants, ces « objets », ces œuvres, le sont aussi par la façon dont, à l'instar du « monde flottant » de la tradition japonaise (l’Ukyiô), ils manifestent chacun à leur manière la réalité d'un monde marqué par l'impermanence et la relativité des choses. Draînant toute la pensée asiatique, le sentiment d'incertitude, la difficulté de capturer, de maîtriser les éléments du monde se trouvent confrontés, écho à la double culture de l'artiste, à la tentation rationnelle, notamment au travers de l'intérêt que l'artiste porte à la géométrie et aux mathématiques, à la perfection des formes, à la modélisation du réel. Carré, triangle, cercle, rectangle, pentagone, hexagone ou octogone, les formes de la « géométrie sacrée », à l'œuvre dans la nature comme chez les bâtisseurs, s'inscrivent partout chez Mai Tabakian, comme pour consolider son monde et en conjurer la fluidité.

 

Les œuvres de Mai Tabakian conservent toujours néanmoins une dimension ludique, avec leurs formes sensuelles et leur chromatisme exacerbé, jeu renforcé ici par l'appel à des éléments identifiés de la culture populaire. Comme dans l’Ukyiô, la légèreté est une politesse et un devoir face à la fugacité du monde...

Elles trouvent également leur richesse dans la multiplicité des inspirations et des références qui font de ces objets hybrides et étranges, à l'exemple des « Gardiens » surplombant la nef, des œuvres à la croisée de l'artisanat - toutes les œuvres sont produites par l'artiste dans son atelier - et de l'esthétique numérique, puisant au passage chez Vasarely et l'op art, Felice Varini et Calder, mais aussi Hokusai ou Stanley Kubrick jusqu'au mathématicien polonais Waclaw Sierpinski, qui a inspiré à l'artiste l'œuvre « Balance Point ».

 

Ici, dans l'espace majestueux de la Chapelle de Châteaugiron, la dimension spirituelle du lieu résonne avec le syncrétisme culturel de l'artiste. Pour les 3 CHA, elle a imaginé des installations à l'échelle du monument et sensibles à son histoire et à sa résurrection, spécifiquement créées et produites pour l'exposition.

 

Née en 1970 à Paris, Mai Tabakian est une artiste franco-vietnamienne. Elle vit et travaille à Paris et Montrouge. Diplômée en Droit et en Histoire de l'Art, elle choisit de se consacrer entièrement à l'art à partir de 2010. Ses œuvres, principalement sculpturales, font essentiellement appel au textile, désormais médium à part entière dans l'art contemporain, dans une technique très particulière de « marqueterie textile » dont elle est dépositaire. Depuis 2010, son travail a été montré régulièrement dans des expositions personnelles en galeries (en France, en Belgique, en Allemagne), des centres d'art ( le 116 à Montreuil, H2M à Bourg-en-Bresse), des expositions collectives (« Say it with flowers » au Museum Bellerive de Zurich (Suisse), « Au-delà de mes rêves » et « A l'ombre d'Eros » au Monastère royal de Brou à Bourg-en-Bresse, « Growing » à la Gallery of The National Centre for Craft and Design à Sleaford dans le Lincolnshire (UK)) et internationales (Xème Triennale internationale des mini-textiles, Musée Jean-Lurçat à Angers,  Rijswijk Textile Biennial, à Rijswijk aux Pays-Bas, Miniartextil à Côme en Italie)

 

Objets Flottants

Mai TABAKIAN

Vernissage le 1er Février 2019

Les 3 CHA - Chateaugiron


http://www.maitabakian.com

https://www.les3cha.fr

 

Partager cet article
Repost0

commentaires