Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 12:20
Kendell GEERS – Untitled ( Imperfect) – Peinture noire, horloges, 68 x 54 x 4 cm, 2011

Kendell GEERS – Untitled ( Imperfect) – Peinture noire, horloges, 68 x 54 x 4 cm, 2011

Kendell GEERS – Untitled ( Imperfect) – Peinture noire, horloges, 68 x 54 x 4 cm, 2011 – Avec l'aimable autorisation de l'artiste et de la Galeria ADN, Barcelone (Espagne)

Cette œuvre de Kendell Geers est composée, sur un fond noir peint à même le mur, de deux horloges identiques. L'une à est l'heure de New-York, l'autre, à l'heure de Bagdad. Cette installation semble implicitement faire écho à une autre œuvre d'un autre artiste, également intitulée « Untitled »(« Perfect lovers »), crée en 1991 par l'artiste américain d'origine cubaine Felix Gonzalez-Torres. Cette oeuvre se présentait sous la forme de deux horloges identiques et parfaitement synchronisées, symbolisant l'amour et plus généralement l'union et la concordance, en même temps que l'universalité du temps. Mais Kendell Geers a remplacé le sous-titre "Perfect lovers" par "Imperfect" et ses horloges manifestent deux temps différents, celui entre un New-York peut-être paisible et un Bagdad en guerre ( l'oeuvre fut réalisée en 1991, à la fin de la guerre du Golfe) En pointant ainsi l'écart temporel entre les deux pays, il souligne leur discordance, désaccorde les temps, et dénie une vision globalisante du monde : le monde n'est pas le même pour tous et il est difficile de conjuguer des temps disjoints.

Kendell Geers est né en Afrique du Sud et vit et travaille à Bruxelles. Pendant la Biennale de Venise de 1993, il change officiellement sa date de naissance pour mai 1968, une année qui lui semble capitale et symbolique dans l'histoire du monde et des luttes humanistes.

Geers crée un travail qui vise à perturber les codes et les principes moraux communément acceptés. Employant un large éventail de références - des domaines de l'histoire de l'art, de la pornographie, de l'iconographie et du kitsch - Geers questionne la valeur artistique et se moque de la notion d'originalité. Son travail révèle un humour acéré qui joue avec la répulsion du spectateur et ridiculise les stéréotypes raciaux ou religieux. Dans le même temps, l'esthétique minimaliste de Geers génère une subtile note poétique. Son utilisation du langage, ready-mades, néon, verre, icônes, film, bande de chevron et d'autres objets surprennent souvent et exigent un certain degré d'interrogation de la part du spectateur.

Kendell Geers expose à travers le monde avec une grande rétrospective de son travail à Haus der Kunst, Munich, Allemagne (2013), mais aussi de nombreuses expositions personnelles à Budapest, Paris, Cape Town, Londres, Lyon, Kyoto ou encore Cincinatti et des participations à des expositions collectives importantes, comme «L'importance d'être», Museo de Arte Contemporáneo, Buenos Aires, Brésil (2015), "La Divine Comédie: Ciel, Enfer, Purgatoire revisité par les artistes africains contemporains", Frankfurt MMK, Francfort, Allemagne; tournée au SCAD Museum of Art, Géorgie, États-Unis; Musée national Smithsonian d'art africain, Washington, Etats-Unis; Museo Reina Sofia, Madrid, Espagne; Correo Venezia, Venise; Hayward Gallery, Londres, Angleterre (2015-2014), « My Joburg », La Maison Rouge, Paris, France (2013)...Les œuvres de Geers sont incluses dans des collections importantes à l'échelle internationale, y compris ArtPace, Texas, États-Unis; Chicago Art Institute, Chicago, États-Unis, FNAC, Paris, France, Magasin 3, Stockholm, Suède et Konsthall, Stockholm, Suède.

Photo 1: Sophie Bachelier, photo 2: Marco Godinho
Photo 1: Sophie Bachelier, photo 2: Marco Godinho

Photo 1: Sophie Bachelier, photo 2: Marco Godinho

Le Pavillon de l'Exil 03- Escale à Saint-Louis, Sénégal

Du 28 avril au 3 juillet 2018

Institut Français de Saint-Louis – Galerie du Fleuve

Commissaires : Marie Deparis- Yafil et mounir fatmi

Untitled (Imperfect) - Kendell GEERS - PAvillon de l'Exil 03 / Escale à  Saint-Louis, Sénégal
Partager cet article
Repost0

commentaires

Recherche

Liens