Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 22:34

 

J'étais allée l'année dernière à Main d'Oeuvres, à St Ouen, découvrir les travaux des étudiants de l'ENSAPC, suite au workshop dirigé par Michel Delacroix, de Chez Robert, qu'on ne présente plus.

J'y avais repéré le travail de Capucine Vever, "Catch the Pieces". Aussi, quand l'idée est venue de cette exposition sur le sport, j'ai repensé à Capucine. Bien m'en a pris. S'assurant de la collaboration d'Amélie Deschamps, Capucine a réalisé, avec Amélie, un travail de construction d'une mythologie assez remarquable.

On ne peut aussi que les remercier pour leur investissement sans faille dans ce projet, leur enthousiasme, leur efficacité et leur sens du jeu.

 

"

cap et aOfficexpo et Ferir Ligue B se présentent sous la forme d’une installation et de l’édition en série limitée d’un album, évoquant pour l’un un bureau de fédération sportive et pour l’autre les fameux albums de vignettes de sportifs qu’affectionnent et collectionnent les enfants. Ferir Ligue B, anagramme* du nom de l’exposition FIGURE LIBRE, joue sur le sens du terme médiéval férir**. Cet album est l’émanation du projet Fedexpo, qui est également composé d’un bureau itinérant baptisé Officexpo. Fedexpo se présente comme un mode d’interprétation des expositions « adhérant » à la Fédération, générant une fiction retranscrite sous la forme d’album et de vignettes à collectionner.

Ici, au travers du propos général de FIGURE LIBRE, Amélie Deschamps et Capucine Vever se sont intéressées aux mythologies qui fondent l’univers du catch et s’y construisent. Elles ont imaginé des personnages, semblables aux personnages de catch, avec leur histoire, leur manichéisme et leur mythologie. Elles produisent ainsi une fiction à la manière d’un tournoi sportif en proposant 22 figurines créées à partir des anagrammes des noms des artistes et des commissaires de l’exposition. Chaque figurine-personnage fait l’objet d’une vignette que les visiteurs peuvent collectionner et placer dans l’album qu’ils pourront acquérir, créant ainsi les conditions de développement de leur propre tournoi. Durant l’exposition, l’Officexpo propose une permanence du bureau de la Fédération au sein même de la Salle d’exposition, qui permet de découvrir les catcheurs de Ferir Ligue B, leurs mythologies et leur histoire, et de prendre contact avec Fedexpo, la fédération (sportive) des expos !

 

 

Amélie Deschamps et Capucine Vever sont toutes les deux récemment issues de l’Ecole Supérieure d’Art de Cergy. Les recherches formelles de Capucine Vever la conduisent, à la fin de son cursus, à prendre en compte « la notion de réseau au sein d’un rapport d’échelle ». Ses pièces, souvent réalisées de manière contextuelle, se font écho, en liant entre elles des mythes, des légendes et des peurs contemporaines. En activant ces différents réseaux, en traitant des questions de la communication et de la contamination, son travail, qui peut se traduire en objet, édition, sculpture monumentale, site internet communautaire, vidéo ou pièce sonore, porte sur la mise en relation des codes constitutifs de différentes communautés à priori hétérogènes.

La démarche d’Amélie Deschamps se fonde, quant à elle, sur l’observation des fonctionnements communautaires, principalement par immersion dans un milieu donné. Si elle choisit la prise de vue et de son de type documentaire, qui produit une représentation d'une réalité à priori indépendante de toute mise en scène, pour collecter la matière « brute », le traitement de cette matière constitue le cœur de sa démarche. Ces banques sonores et visuelles, utilisées comme des samples, génèrent des fictions, des installations sonores, des vidéos ainsi que des performances, qui ont pris une place prépondérante dans son travail. Ces pièces « performatives », à l’inverse des pièces sonores, ont tendance à reproduire le schéma de fonctionnement d’une communauté par mimétisme retravaillé. Elles engendrent à la fois des collaborations avec d’autres artistes, des musiciens, et avec les acteurs de ces performances.

 

 

*Anagramme : renversement de lettres. Construction qui inverse les lettres d’un mot ou groupe de mots.

** Le verbe férir prend son origine au Moyen Age. Il signifie frapper, par analogie avec l’arme en fer du combattant. On disait aussi croiser le fer."

 

Texte extrait du catalogue de l'exposition.

 

Les albums de Ferir Ligue B, ainsi que les stickers, par lot de 5, présentés à l’Officexpo sont vendus le temps de l’exposition à la Maison de la Presse de Villaroy/Guyancourt. En édition limitée et numérotés.

 

 

 

 

Remerciements à l'ENSAPC pour son soutien dans la réalisation technique de "Ferir Ligue B"

 

tap-ok-tap-copie-1.jpg

 

A l’occasion du vernissage de l’exposition FIGURE LIBRE, Amélie Deschamps a ré-initié sa performance Tap’ok’tap; où il est question de jeu de balle, de mayas, de claquettes, d'absurde et de mise à mort...

 

Photo 1: Capucine Vever font la permanence au bureau de la Fedexpo

Photo 2: Performance "Tap ok Tap", initié par Amélie Deschamps

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie Deparis-Yafil - dans Publications
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens