Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 17:27
La chambre froide - Réfrigérateur, assemblage objets, crâne en platre, technique mixte sur radiographie, lumière - 60 x 151 x 102 cm – 2003 – Courtesy l'artiste et Galerie KO21, Paris

La chambre froide - Réfrigérateur, assemblage objets, crâne en platre, technique mixte sur radiographie, lumière - 60 x 151 x 102 cm – 2003 – Courtesy l'artiste et Galerie KO21, Paris

Ecouter Kamel Yahiaoui parler de son oeuvre:

http://podcast.fmprod.fr/wp-content/kamelyahiaoui-c.mp3

 

La chambre froide - Réfrigérateur, assemblage objets, crâne en platre, technique mixte sur radiographie, lumière - 60 x 151 x 102 cm – 2003 – Courtesy l'artiste et Galerie KO21, Paris

 

Les deux œuvres de Kamel Yahaoui présentées dans l'exposition, offrent chacune à leur manière, un regard personnel et émotionnel sur la question de l'amour filial, et de la manière dont on cherche à faire perdurer les liens et les souvenirs par-delà la disparition, en faisant acte, pour l'artiste, de création.

Résolument autobiographiques, ces œuvres portent en elles dans le même temps une dimension universelle, dans la valeur accordée à l'objet comme support mémoriel.

(...)

La chambre froide, installée dans le « cabinet de vanités », évoque un autre épisode, particulièrement douloureux, de la vie de son père, hanté par la mort violente d'un de ses fils, qu'il veilla sept jours durant à la morgue, avant de le quitter pour toujours.

 

L'œuvre de Kamel Yahiaoui se déploie sur de multiples supports et les matériaux les plus divers, principalement des objets usuels ou traditionnels, des objets modestes, qu'il retravaille, transforme, détourne de leur fonction, le plus souvent dans une réflexion historique et politique. Son engagement, notamment contre la colonisation, a parfois pu provoquer la polémique mais il reste indéfectiblement un artiste engagé « contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme, et contre tous ceux qui minimisent la dimension universelle des génocides et la non-reconnaissance de tous les crimes contre l’humanité »  Mêlant l'intime au collectif, les questions liées à la condition humaine, sociale, et politique, au travers d'une réflexion sur la mémoire identitaire, sont au coeur de son œuvre.

Si la mort est souvent présente dans son oeuvre, comme elle l'a été dans sa vie personnelle, Kamel Yahiaoui entend son oeuvre comme une résistance, un arrachement aux profondeurs, une poésie vitale, une “protestation d'amour”.

Né à Alger en 1966, Kamel Yahiaoui vit et travaille à Paris. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame De - dans Commissariats
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens