Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 10:51
A l'ombre d'Eros - Visite guidée - Première salle capitulaire - Ghyslain Bertholon (2)
A l'ombre d'Eros - Visite guidée - Première salle capitulaire - Ghyslain Bertholon (2)
General Motoeurs, white and black versions – résine laquée – 100 x 60 x 50 cm– 2012 - Courtesy l'artiste et School Gallery, Paris

General Motoeurs, white and black versions – résine laquée – 100 x 60 x 50 cm– 2012 - Courtesy l'artiste et School Gallery, Paris

General Motoeurs, white and black versions – résine laquée – 100 x 60 x 50 cm– 2012 - Courtesy l'artiste et School Gallery, Paris

 

 

(...) On retrouve dans la première salle de l'exposition cette représentation organique du cœur, comme siège réel autant que symbolique de l'Eros, à la fois comme puissance vitale et comme organe hautement symbolique de l'amour. General motoeurs blanc, et noir, deux cœurs surdimensionnés, luisants comme de neuves mécaniques. Noir et blanc, tout un symbole, l'un tourné vers l'autre comme, dit-on, le visage du gisant de Marguerite vers celui de Philibert pour l'éternité. Deux cœurs qu'on imagine ardents, bien que figés dans leur matériau, qui augurent de tout ce que l'homme peut alors produire, point de départ de la vie, et de l'amour.

 

En 1999 Ghyslain Bertholon intègre, à l’invitation de l’urbaniste Jean-Pierre Charbonneau, l’Atelier de Conception, rassemblement d’une quinzaine d’artistes, architectes et designers pour des actions dites de proximité, dans l’espace public. Jusqu’en 2004, il multiplie les collaborations artistiques et réalise dans le même temps plusieurs commandes publiques pour des installations pérennes dans l’espace public.

A partir de 2005, il écrit sa propre «Poézie» (mise en place du programme artistique Diachromes Synchromes et Poézies) et multiplie les expositions et résidences en France et à l’étranger.

Le travail de Ghyslain Bertholon se structure depuis 2005 autour de deux pôles distincts et complémentaires. Le premier l’entraîne dans une analyse des flux d’images et d’informations (programme de recherches donnant naissance aux Diachromes et aux Syn­chromes) tandis que le second regroupe, sous le nom de Poézies, l’ensemble de ses réflexions et de son approche sensible sur ce qui constitue notre environnement social et culturel.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame De - dans Commissariats
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens