Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 12:08
Fountain of Love (to mister JH Fragonard), white version – Sculpture en pierre de taille et résine – 2010/2011 - Courtesy de l'artiste et School Gallery/Olivier Castaing, Paris

Fountain of Love (to mister JH Fragonard), white version – Sculpture en pierre de taille et résine – 2010/2011 - Courtesy de l'artiste et School Gallery/Olivier Castaing, Paris

La première oeuvre de Ghyslain Bertholon que découvrent les visiteurs est une fontaine à vasque rappelant le style Medicis, surmontée d'un cœur. Un « vrai » cœur. Avec ses sorties veineuses et artérielles, ses valves et ses ventricules. Un vrai cœur presque palpitant, en hommage romantico-organique aux amours galantes dont Jean-Honoré Fragonard fut le peintre privilégié, et auquel Ghyslain Bertholon rend hommage ici. Placée à l'entrée de l'église où reposent Marguerite et Philibert, la fontaine de Ghyslain Bertholon connecte d'emblée la force d'une représentation contemporaine avec l'histoire du monument, et le cœur séparé du corps de Marguerite.

D'autres interprétations sont toujours possibles...Fontaine de Jouvence, elle renferme peut-être aussi le secret de l'amour, rapporté, présume-t-on, par Saint Bernard de Clairvaux : «Du secret de la poitrine de Jésus sortent quatre fontaines, où l'on puise quatre sortes d'eau, et d'où est arrosée toute l'Eglise répandue dans le monde. Ces quatre sources sont : la vérité, la sagesse, la force et l'amour. Elles fournissent de l'eau, et chacune une eau particulière. A la fontaine de la vérité, on puise l'eau du jugement, à celle de la sagesse, l'eau du conseil, à la fontaine de la force, l'eau du secours, et à celle de l'amour, l'eau des désirs ». *

 

 

En 1999 Ghyslain Bertholon intègre, à l’invitation de l’urbaniste Jean-Pierre Charbonneau, l’Atelier de Conception, rassemblement d’une quinzaine d’artistes, architectes et designers pour des actions dites de proximité, dans l’espace public. Jusqu’en 2004, il multiplie les collaborations artistiques et réalise dans le même temps plusieurs commandes publiques pour des installations pérennes dans l’espace public.

A partir de 2005, il écrit sa propre «Poézie» (mise en place du programme artistique Diachromes Synchromes et Poézies) et multiplie les expositions et résidences en France et à l’étranger.

Le travail de Ghyslain Bertholon se structure depuis 2005 autour de deux pôles distincts et complémentaires. Le premier l’entraîne dans une analyse des flux d’images et d’informations (programme de recherches donnant naissance aux Diachromes et aux Syn­chromes) tandis que le second regroupe, sous le nom de Poézies, l’ensemble de ses réflexions et de son approche sensible sur ce qui constitue notre environnement social et culturel.

 

 

 

* Saint-Bernard de Clairvaux - Sermon 96, de diversis-

Partager cet article

Repost 0
Published by Madame De
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens